samedi 2 décembre 2017

Big Magic (la créativité à portée de main)




Rares sont les livres que je recommanderais à toutes les personnes que je connais sans exception. Big Magic fait partie de ces livres-là. Le genre de magie qu’il aborde n’a rien à voir avec des lapins tirés d’un chapeau: Il parle de créativité, de chances à saisir, de potentiel à explorer. 

Elizabeth Gilbert, auteur de Eat Pray Love, raconte entre autres ici l’histoire d’une idée qu’elle a eue, en proie à l’inspiration, puis qu’elle a perdue, d’un livre projeté mais finalement jamais écrit. Un livre qui a ensuite été écrit par une autre. Et des conclusions qu’elle a tirées de cette expérience. Comme beaucoup d'événements dans la vie, cet épisode montre lui aussi que dans une existence, presque tout dépend de notre perception des choses. En effet, Elisabeth aurait largement pu avoir une réaction négative à cette étonnante coïncidence (deux écrivains ayant la même idée de roman, presque pile poil, presqu'au même moment):  Eh voilà, une autre a volé mon idée! ça montre bien que je n’ai pas de chance, je suis nul, je n’arrive jamais à rien mener à bout etc. Or, en réalité, sa réaction ressemblait à peu près à ceci: Mais c’est fascinant! Je ne me doutais pas que les idées existent indépendamment de nous, créateurs, qu’elles migrent en plus, qu’elles peuvent se matérialiser dans un cerveau comme dans un autre! » 

Ce sont deux réactions diamétralement opposées et qui sont pourtant toutes les deux des réactions possibles…entre les deux, je crois que c’est la première qui est la plus fréquente et probablement la plus logique, au vu de la nature humaine et de sa tendance à être négative. A bien y réfléchir, pourtant, la « déception » qui est arrivée à Elisabeth par rapport à son projet de livre n’en est une que si elle est perçue en tant que telleElle a choisi de voir les choses différemment. Tout comme elle a choisi, un jour, de ne pas laisser la peur gagner, de créer sans se laisser vaincre par les doutes et les craintes (Quelqu’un va-t-il me lire un jour? Que vont penser mes proches de mes textes? Je n’ai pas assez de talent…etc.) 

D’après elle, nous pouvons tous être des créateurs et créatrices si nous ne laissons pas la peur gagner. Voilà ce qu’elle écrit au début de son livre: 

"Dearest Fear: Creativity and I are about to go on a  road trip together. I understand you'll be joining us, because you always do. I acknowledge that you believe you have an important job in my life, and that you take your job seriously.  (...) and may I say, you are superb at your job. There is plenty of room in this vehicle for all of us, so make yourself at home, but understand this: Creativity and I are the only ones that are going to be  making any decisions along the way. You're allowed to have a seat, and you're allowed to have a voice, but you're not allowed to have a voice. (...) Dude,you're not even allowed to touch the radio. But above all else, my dear old familiar friend, you are absolutely forbidden to drive." 

En résumé, elle s'adresse à la peur qui l'a accompagnée toute sa vie durant - et en particulier dans les moments créatifs - pour lui dire, gentiment, que même si elle (la peur) sera sans doute toujours de la partie quoi qu'elle entreprenne, ce n'est pas la peur qui aura le dernier mot, ou même qui aura son mot à dire: "La créativité et moi (la créatrice) serons les seules à avoir voix au chapitre."

Ce qu'elle a découvert, en cours de route, c'est la magie de la création. Tout au long de cette incroyable oeuvre de non-fiction, Elizabeth Gilbert explore toutes les facettes de cette prise de conscience époustouflante: tout ce que nous voudrions créer est à notre portée, juste là - et si seulement nous nous en rendons compte, nous le touchons déjà du doigt. D'ailleurs, d'après l'auteur, si on veut être un artiste, intégrer la créativité à notre vie sans plus jamais l’abandonner, cela ne veut pas dire qu’on doit changer de métier, laisser tomber son gagne-pain, essayer d"être un artiste" à temps plein. L'art et la créativité peuvent irradier toute une existence, quelle que soit notre activité professionnelle. L'auteur passe en revue mille et une facettes du processus créatif, de ses revers, raconte une panoplie d'anecdotes palpitantes, et toujours, toujours, s'exprime avec passion au sujet d'une créativité sans frein, sans gêne. Je ne peux pas recommander ce livre assez chaudement. Il est aussi disponible en version audio (lue par l'auteur elle-même).








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un petit mot, cela me fera bien plaisir!